Description du projet

Le révérend de l’église presbytérienne de Gambaga se rend dans le camp chaque dimanche matin pour prier avec les femmes. Occasionnellement, il les convie à la grande messe du village pour, selon lui, « faciliter leur intégration ». Ici, la Magazia (en rouge) rejoint d’autres villageoises pour danser au son du gospel.