Description du projet

Koduuk vit dans le camp depuis quinze ans. Depuis son arrivée, elle considère que les conditions de vie dans le camp se sont améliorées. « Je ne suis pas une sorcière mais je ne peux pas nier que la sorcellerie existe puisque c’est elle qui m’a amené ici », explique-t-elle.