Description du projet

Voir tous les portraits

Maroc

Imen

« Ma mère a honte de ma carrière de danseuse »

Si quelqu’un de ma famille questionne ma mère à mon sujet, elle répond que je poursuis mes études d’économie à Marrakech, alors que je suis en fait danseuse dans une troupe.

Je donne des cours, je fais des spectacles et j’en vis plutôt bien. Je suis fière de ma carrière, mais mes parents en ont honte et préfèrent camoufler la vérité, par peur des qu’en-dira-t-on. Même à ma famille en France, elle refuse de leur raconter. Parfois, mes parents me demandent d’arrêter de danser et de trouver un autre métier.

Une femme qui danse dans notre société est très mal vue. Elle est souvent considérée comme une prostituée. Et c’est vrai que parfois, quand je dis aux gens que je suis danseuse professionnelle, ils me demandent si je fais des strip-teases, du lap dance, ou de la danse orientale dans les bars… C’est toujours le mauvais côté de la danse qui ressort, et ça me désole…

Le paradoxe, c’est que ma mère adore regarder les émissions de danse à la télé et encourage même des Marocaines ! Mais ça, c’est pour les autres, pas pour sa propre fille…

Même s’ils m’ordonnent souvent de quitter ma troupe, d’arrêter de me maquiller et de me « ranger », je ne céderai jamais ! J’aime beaucoup trop ma vie et j’estime avoir le droit de la mener comme je l’entends.