Description du projet

DINABA Originaire de BUMBONGU

Je vis au camp depuis 8 ans. Il me semble que j’ai 46 ans, mais j’ai perdu la notion du temps depuis que je suis ici. Mon mari avait 2 femmes. Un matin, la fille de ma co-épouse a déclaré à mon mari qu’elle avait rêvé de moi, et que cela prouvait que j’étais une sorcière. La seconde femme de mon mari l’a alors menacé : si je ne partais pas à Gambaga, elle partirait. Notre maison était en guerre, il n’avait pas d’autre choix que d’accepter. Je me suis accordée avec lui pour cette solution, je savais que j’étais perdue et qu’il n’y avait plus rien à faire. Ici, mes enfants viennent me voir régulièrement et me tenir compagnie. Mon mari était trop vieux pour se déplacer. A sa mort, je suis retournée au village pendant une semaine pour les funérailles. Beaucoup de personnes au village ne croient pas que je sois une sorcière, mais ma rivale et sa fille affirment le contraire…Pourtant, je suis épuisée, je deviens aveugle, et j’aimerais rentrer au village avant de mourir. Ici, je ne peux plus aller dans la brousse, ni au marché, et je crains que les autres ne veuillent plus s’occuper de moi. J’attends toujours que ma famille vienne me chercher.