Description du projet

Voir tous les portraits

Maroc

Mehdi

« A 14 ans, ma sœur est presque fiancée contre son gré »

Ma sœur a 14 ans. Il y a quelques semaines, mon frère est rentré de Paris pour se marier et habiter de nouveau au Maroc. Un mariage arrangé. Il est très heureux et vit de manière très religieuse. Un jour, son beau-père a appelé mon père pour lui dire que son fils de 22 ans était intéressé par ma sœur, qu’il la trouvait jolie et voudrait qu’ils se marient quand elle aura son bac. C’est une famille de gens très éduqués, ils sont presque tous médecins. « Je suis prêt à tout, a dit ce type à mon père. Y compris à la prendre en charge. »

Pour moi ça, déjà, ce n’est pas possible. Ma sœur est encore une enfant. Elle commence à découvrir sa sexualité, elle a envie d’avoir un petit copain. Et je lui souhaite d’avoir plein de petits copains et de découvrir l’amour ! Je n’ai pas envie qu’elle se prive et se mette dans un coin en se réservant pour son futur mari.

•••

« Ta sœur est jeune, donc on décide pour elle. On doit tracer son avenir»

•••

Mais la pression ne s’est pas arrêtée là : la femme de mon frère a envoyé à ma petite sœur des vêtements pour se voiler et une clé USB qui contenait un livre de conseils islamiques. Ma petite sœur, elle est plutôt fan de Beyoncé en ce moment ! Elle a envie de danser et d’être coquette. Quand elle a reçu ça, elle était en colère.

Je suis très proche d’elle et je lui apprends la liberté, sans l’influencer. Quand on a ouvert le dossier ensemble, je lui ai dit : « Si tu veux lire ce livre, c’est ton droit. » Elle a refusé. Mais ce mec lui a envoyé des cadeaux, un bureau pour travailler, des chocolats, un sac plein de foulards, un Coran et une lettre écrite en arabe. Ce type lui disait qu’il aimerait l’épouser et lui posait ses conditions pour qu’elle devienne sa femme idéale : être voilée et religieuse. Ma sœur avait les larmes aux yeux tout en rigolant. Elle était très touchée et ça, ça m’a fait mal… Que ce mec de 22 ans planifie de modeler une gamine de 14 ans pour en faire sa femme me met hors de moi.

J’en ai parlé à mon père : « Ta sœur est jeune, donc on décide pour elle. On doit tracer son avenir ». Sa réponse m’a rendu dingue. Je n’accepte pas que d’autres parents disent aux miens : « Il faudrait bien faire attention à conserver [la virginité de] la petite pour préserver notre honneur. » Moi je conseille à ma petite sœur de continuer à étudier pour réussir, être indépendante et avoir le contrôle de sa vie pour que, demain, elle puisse envoyer balader le premier qui lui dira comment mener sa vie. »

 « Ma sœur a 14 ans, est presque fiancée, mais elle a envie de vivre. » Pour moi, ce serait la phrase qui résumerait tout.