Description du projet

Autrefois astreintes au camp car craintes et rejetées par les habitants de Gambaga, les femmes sont aujourd’hui libres d’aller et venir dans le village jusqu’à la tombée de la nuit, faire leurs achats et discuter avec les autres villageois. Certaines se sont même mariées avec des hommes du village et ont donc quitté le camp pour aller vivre avec eux.