Description du projet

Le Gambarana, chef du village de Gambaga, dispose selon les croyances régionales du pouvoir héréditaire d’exorciser les sorcières. Il poursuit la mission de ses ancêtres, qui offrent depuis le début du XXe siècle un refuge aux femmes accusées de sorcellerie.