Description du projet

Voir tous les portraits

France

Erika

« Dans le monde de la recherche scientifique, il faut bosser deux fois plus pour être reconnues »

Quand je suis allée à l’Université de South Florida, je suivais un cours de « women and science class ». Et notre professeure, qui était une femme, nous a tout de suite avertis : quand tu es une femme et que tu choisis la filière scientifique, c’est une filière dominée par les hommes.

Et en tant que femme, cette professeure a dû bosser deux fois plus dur que ses collègues, et publier deux fois plus d’articles scientifiques, juste pour être reconnue et être professeure là où elle était aujourd’hui. Pour moi, ça m’a donné envie de travailler aussi deux fois plus dur et maintenir la réputation que les femmes étaient aussi capables que les hommes d’être douées pour les sciences et pour casser aussi ce cercle vicieux.

 On doit regarder les qualités d’une personne au-delà de son sexe.