Description du projet

Voir tous les portraits

Maroc

Chaïma

« Les filles sont victimes de leur entourage »

Je voudrais vous lire un texte que j’ai préparé, où je parle de toutes les violences physiques et morales que subissent les femmes au Maroc.

« Les filles ici sont victimes de leur entourage au point de ne pas pouvoir se défendre devant la loi pour avoir été harcelées, battues ou violées… Parce que la fille marocaine, et même arabe, n’a pas le droit dans l’imaginaire collectif de parler ou bien de se protéger contre l’homme qui l’a agressée. Elle ne reste en fin de compte « qu’une fille ». Et pour qu’elle préserve l’honneur de sa famille, il faut qu’elle se taise. Cette morale donne l’opportunité au sexe masculin d’accroitre leur nombre de victimes. Si une fille a été violée et qu’elle a moins de 18 ans, la loi lui propose même d’épouser son violeur !

•••

A la maison, ma famille me pousse à m’habiller comme une fille mais je m’en fous. Ils m’interdisent de me couper les cheveux, de m’habiller et de me maquiller comme une fille…mais je m’en fous

•••

Le pire dans tout ça, c’est d’entendre qu’on vit dans un pays soi-disant démocratique. Quand on dit « démocratique », on pense automatiquement à l’égalité entre femmes et hommes, à la liberté de l’individu et à la liberté d’expression. Mais quand on voit ce qu’il se passe, c’est totalement le contraire. Ici, la femme est toujours marginalisée par l’homme et n’a pas le droit de sortir de la maison ou de décider de sa vie. Je ne vois pas l’intérêt de démocratiser ce pays tant que les hommes continueront de traiter les femmes comme des machines. Je pense que les femmes doivent se débarrasser de ce masque et faire face à ces problèmes ! Il faut qu’on réclame nos droits solidement, farouchement, fortement et robustement ! Sinon un jour les femmes n’auront plus le droit de respirer sans la permission de l’homme ! »

Voilà… Mais avec les mecs, moi en général, grâce à mon physique je n’ai pas trop de problème ! Ils ne peuvent pas me harceler de la même façon. Je suis balaise, je fais du sport… !

La seule solution c’est que toutes les filles fassent des sports de combat, pour pouvoir riposter, car ici tout est basé sur des rapports de forces.

Un jour, un voisin a essayé de me harceler. Il faisait des petits bruits, « psss psss », pour m’appeler. Comme je ne lui ai pas répondu, il a essayé de me toucher. J’ai enlevé sa main, et je l’ai frappé en plein dans le visage. Il n’a rien fait, et il est parti en courant. Il a perdu ses deux dents de devant, qui lui manquent encore aujourd’hui (rires) ! C’est moche d’en arriver là mais maintenant, quand je le croise dans la rue, je peux vous dire qu’il change de direction !

Autrement, à la maison, ma famille me pousse à m’habiller comme une fille mais je m’en fous. Ils me disent de ne plus couper mes cheveux, de m’habiller et de me maquiller comme une fille… Mais je leur dis que c’est ma vie et je ferai ce que je veux.