Description du projet

ASHANA, 28 ans et Elijah, un an. Originaires de MAJIA

Je suis arrivée ici il y a un peu moins d’un an, à la naissance de mon fils. Son corps est chaud, il souffre de la malaria.

Tout a débuté lorsque le frère de mon mari a appris qu’il était malade. Il a tout de suite affirmé avoir vu, dans ses rêves, que j’en étais la responsable. Il m’a accusée devant tous, m’a emmenée dans la brousse accompagné de plusieurs voisins. Ils se sont tous mis à me battre, seule contre tous dans le bush. Je ne serai pas là aujourd’hui si, par miracle, un chasseur n’était pas passé par là. Devant la scène qui se déroulait sous ses yeux, il s’est mis à crier et tout le monde a pris la fuite. A ce moment-là, j’ai couru aussi vite que je pouvais, enceinte de plusieurs mois. Après 5 jours sans manger, je suis parvenue à rejoindre le village de Gambaga.

Je resterai ici. Je ne peux plus rentrer chez moi car ils me tueraient.

Mon mari n’a rien fait mais je ne lui en veux pas, il n’avait pas le choix. S’il m’avait défendu, ils l’auraient tué aussi. Nous sommes toujours en contact, nous parlons au téléphone.