Description du projet

Ashana, 28 ans, est la plus jeune femme du camp. Elle a rejoint Gambaga juste avant la naissance de son fils, aujourd’hui âgé d’un an et souffrant du paludisme. Le frère de son mari, malade, l’avait accusé de sorcellerie après avoir rêvé d’elle. Enceinte de quatre mois, elle a alors été trainée dans la brousse par certains villageois pour être battue… jusqu’à ce qu’un chasseur assiste à la scène et fasse fuir ses bourreaux en criant. Elle a ensuite marché cinq jours dans la brousse pour rejoindre Gambaga.

Beaucoup de femmes ont été battues ou torturées par les villageois après leur accusation. Seules certaines parviennent à s’échapper in extremis. Ashana porte autour de la taille et sur le bras des traces de brûlures.