À défaut de véritables lions, qui ont déserté les parcs nationaux sénégalais depuis belle lurette, Gizèle est allée à la rencontre des faux lions de Dakar. Ces spectacles de rue, aussi appelés Simb ou Gaindé, réunissent des hommes lions terrifiant la foule, accompagnés de chanteurs et de musiciens. Ce jeu populaire, qui puise son origine dans des rites animistes vieux de plusieurs siècles, rassemble aujourd’hui toutes les classes sociales du pays.