Conscient de la présence des médias étrangers depuis quelques jours, cet homme en profite pour faire entendre sa cause : la paix en Casamance. Il rappelle, à quelques minutes du début de la manifestation, en défilant parmi passants, journalistes et manifestants, un sujet tabou et soulève une question clé de ce scrutin. Le conflit casamançais ronge le pays depuis plus de trente ans.