Lundi 22 mars 1920

Je suis perdue, irrémédiablement perdue, si je retourne une seule fois avec Paul.
N’y suis-je pas déjà? N’est-il pas trop tard? Je ne sais pas, je ne sais plus !
Père est parti, hier soir nous étions seuls, et malgré toutes mes larmes, malgré toutes mes promesses intérieures des jours précédents, encore une fois, je me suis laissée aller à lui.