Extrait de l’épisode 18 des aventures de Madeleine :

« Samedi dernier, je n’ai pu rester insensible à ses baisers, et ce que je lui ai refusé l’année dernière, je lui ai accordé sans prière de sa part cette année.
Je sais bien que cela est compris dans le baiser. L’an passé, il n’était jamais parvenu à franchir la barrière de mes dents. Mais cette fois-ci, ma bouche n’a pu rester close sous la caresse de la sienne. Je lui ai laissé cueillir mes baisers avec abandon. Pourtant parfois, je rougissais.
Maman, si tu me vois, que dois-tu penser de moi ? Pourtant nous ne faisons rien de mal, je te le jure. Ai-je tort de me laisser aller à lui ainsi ? Je ne dis pas que je l’adore. Mais je l’aime comme je peux aimer à mon âge. Je prends peut-être pour de l’amour les premiers émois de mon corps vierge, les premiers troubles de mes sens. Pourtant toi, petite Mère, tu sais que jamais ta Madeleine ne faiblira, aussi il n’y a aucun mal à flirter un peu, n’est-ce pas ? Veille sur moi, Maman, protège-moi, car vois-tu, je ne vois pas toujours bien clair en mon cœur. »